20140511

"Fashion Week" Bordeaux : les dessous d'un échec




Bordeaux Bordeaux, ma chère et tendre. Quelle image auras-tu désormais? Toi qui es si belle, si douce et si...calme habituellement. Quelle joie je me faisais de voir ma ville accueillir sa première "Fashion Week" en ce mois de mai 2014. Des lieux, des créateurs et un événement prometteur mais une organisation et une communication décevante. J'y ai participé en tant que blogueuse et mannequin, ce qui m'a permis de voir le devant et l'envers du décor. Une Fashion Week qui se voulait accessible à tous et qui n'a finalement pas eu ce qu'elle espérait, du monde. Dès lors que j'ai été contactée, j'étais toute excitée à l'idée d'en savoir un peu plus sur cet événement qui se préparait, ce beau projet en préparation. Une première conférence de presse où quelques journalistes étaient présents et où l'on essayait d'en apprendre plus sur cet événement en préparation. A la fin de cette première conférence avec les différents acteurs de cette Fashion Week je commençais à avoir quelques réponses sur le sujet puis quelques doutes après avoir vu l'ambassadrice choisie qui pour moi ne correspondait clairement pas à l'idée que je m'étais faite (et pas qu'à moi) d'une ambassadrice de Fashion Week: "trop vulgaire" pour certains, "pistonnée" pour d'autres car cette dernière est la compagne d'une personnalité bordelaise. 

J'avais décidé de faire abstraction de ce premier point et ainsi continuer à suivre ce projet. En Mars, la première soirée organisée en l'honneur de l’événement a eu lieu dans un restaurant chic du centre-ville Chez Greg; le seul point où je n'ai vraiment rien mais vraiment rien à dire, la soirée et le lieu choisi était au top, il y avait une très bonne ambiance et de belles personnes.Après cette soirée qui a eu un franc succès je me suis dit que ça annonçait quelque chose de bien, peut-être pas aussi bien que les Fashion Week de Paris, New York ou Milan qui sont d'un autre level mais que ça allait être un événement plutôt bien préparé en vue des lieux choisis et c'est après cette soirée que j'ai commencé à m'inquiéter quant à ce projet peut-être trop ambitieux pour une petite agence d’événementiel. Dès lors que j'ai vu le visuel choisi j'ai commencé à me dire que l'image donnée de cette FW auprès des gens n'étaient pas la meilleure! Bon nombre de personnes à la soirée de lancement Chez Greg ont eu des avis négatifs sur le sujet avec des commentaires du type "on dirait une affiche pour le salon de l'érotisme", "ça fait flyer de boîte de nuit" "ça n'a rien de Fashion Week"... Moi-même je disais qu'il aurait fallu faire quelque chose de minimaliste. Lorsque l'on choisit de se lancer dans un projet qui touche le milieu de la mode, la moindre des choses est d'essayer d'en apprendre plus sur le milieu. On ne peut rien y connaître, certes, mais faire une affiche en ne respectant aucun code graphique a été annonciateur de ce qui allait arriver. Ma première déception était alors arrivée, beaucoup disait cette affiche "cheap" et j'en fais partie, je ne vais pas le cacher, elle ne m'a pas paru à la hauteur de l’événement. Comme l'a dit une amie "il y a tellement de graphistes au chômage qui ne demandent qu'à montrer ce qu'ils savent faire" que ça m'étonne qu'aucun n'ai été approché pour confectionner un logo digne de ce nom ainsi qu'un visuel pour un tel événement.

Malgré ce visuel qui m'a beaucoup dérangé j'ai quand même décidé d'aller jusqu'au bout et d'attendre cette Fashion Week pour voir ce qu'il en était réellement. Après cette soirée, plus aucunes nouvelles des organisateurs pour me tenir au jus (et pas seulement moi mais aussi les autres blogueuses) de cette FW. J'ai ensuite vu les prix proposés pour les défilés: de 18€ la demi-journée à plus de 500€ pour les 4 jours de défilés avec accès au coin VIP. Je suis d'accord que l'on se veut accessible à tous, que chacun puisse découvrir ce qu'est l'univers de la mode, cette ambiance qu'est celle de la Fashion Week mais les prix étaient pour moi beaucoup trop élevés surtout pour une première. Bordeaux est une ville Bourgeoise, oui c'est vrai, mais elle ne regorge pas de millionnaires. Encore il y aurait eu une marque mondialement connue, d'accord, mais pour de petits créateurs dont certains qui débutent, j'ai trouvé ça excessif encore plus quand j'entend que les mannequins ne pouvait pas inviter leur famille qu'il aurait fallu qu'ils payent pour voir leurs enfants, c'est dommage. La communication n'était pas des meilleures non plus, bon nombre de blogueuses m'ont parlé du manque de communication sur l’événement en me disant qu'elles étaient au courant de "rien" et que ça ne leur donnait "pas envie" d'y aller. En tant que mannequin de quelques jours, j'ai vu aussi comment l'organisation et la communication se déroulaient. Des mannequins contactés et donc choisis par un créateur pour défiler qui se sont finalement retrouvés une fois arrivés aux essayages avec un "ah non mais je ne t'ai pas sélectionné je ne vois pas pourquoi tu as reçu un mail pour venir" (en gros). Idem lors du premier défilé (Vendredi 9 Mai) lorsqu'une des mannequins avait fait 1 h de route pour être à l'heure à 8h du matin et que le créateur ne l'avait finalement pas choisie mais à qui on avait dit que c'était le cas ou même lorsque j'ai été contactée au dernier moment durant mon défilé pour emmener une robe de soirée pour un autre défilé auquel je devais me rendre 1h après... On m'a aussi demandé de remplacer une mannequin qui s'était désistée au dernier moment, que la créatrice était ok. Après 40mn de transport, j'arrive au lieu du défilé et finalement la créatrice qui me dit: "ben j'ai déjà pris quelqu'un d'autre donc si le mannequin arrive tu peux partir sinon tu défiles pas" ah ben merci t'aurais pas pu me prévenir avant pour m'éviter un trajet de plus d'1h aller-retour pour rien^^. 

Des lieux quasiment déserts lors des défilés (dans des lieux pourtant si magnifiques) le matin ainsi que l'après-midi (sauf le soir pour les 2 premiers jours), tellement déserts la journée que les mannequins (ainsi que le staff il me semble) ont été autorisés à inviter une personne de leur choix à assister gratuitement aux défilés. Des blogueuses qui désertent dès le 2ème défilé parce qu'elles s' "ennuyaient"; une ambassadrice pas si ambassadrice que ça que je n'ai plus revu après le premier défilé... Beaucoup de choses qui font que cet événement a été un échec avec le bouquet final, l'interdiction de la FW par la préfecture de la gironde pour (apparemment) divers manquement à la loi cette dernière a donc été tout simplement annulée. Sinon les points positifs: coiffeurs, maquilleurs au top, des mannequins super sympas avec qui j'ai sympathisé, (il est vrai qu'il y avait une bonne ambiance entre nous), des organisateurs très gentils qui ont fait ce qu'ils ont pu pour tout gérer, même s'il est vrai qu'il y a des choses qui m'ont déplu, des créateurs adorables avec de belles créations. C'était peut-être un projet trop difficile à réaliser pour une petite agence d’événementiel. Je me demande désormais quelle image ma chère ville va avoir mise à part l'image d'une ville qui a tenté de se la jouer Parisienne en tentant de faire une FW qui a été un pur Fiasco pour ne pas dire un flop abyssal mais je salue tout de même leur courage et leur détermination dans ce projet.